La Scène,Lieu de l'Inconscient

 

STAGE D’INTRODUCTION AU LANGAGE VISUEL DE LA

 COMPAGNIE PHILIPPE GENTY

 avec

 MARZIA GAMBARDELLA

 DU 18 AU 23 JUILLET 2022

  STUDIO PHILIPPE GENTY

 40, Rue Sedaine 75011 Paris

 

« D'une création à l’autre, la compagnie poursuit sa démarche d'exploration d’un langage visuel. Un langage où la «scène »est le lieu del’inconscient. Dans chacune de nos créations, le libre enchainement associatif des scènes ne suit ni une narration linéaire, ni la psychologie de personnages classiques, ni le principe de causalité, il cherche en résonance avec nos paysages intérieurs. » Philippe Genty

 

SPÉCIFICITÉS DE LA FORMATION

 

Le stage abordera le vocabulaire du langage visuel de la Compagnie Genty, langage dans lequel jeu d'acteur, danse, marionnette, et arts plastiques se mélangent.

Dans l’écriture scénique dePhilippe Genty les paysages intérieurs sont les moteurs de la création :

le souvenir, la logique des rêves, le libre enchainement associatif, la métaphore sont la grammaire ;

le corps, le mouvement, la relation à l’espace, à l’objet, à la marionnette, aux matériaux, le jeu, les éléments scénographiques, la technique, sont  les moyens;
la condensation de sens est le résultat.

Écoute et ouverture sont les notions de base pour entrer dans cette recherche, associées à d’autres notions techniques telles que la dissociation, la distanciation, l’écriture gestuelle…
Ces notions constituent les fondamentaux de cette recherche.

 

"L'objectif est d'ouvrir une porte sur d’autres possibles, d’autres types d’écritures, d’autres dramaturgies."

 

 

 

 

 

 

DURÉE ET LIEU

 

Du 18 au 23 Juillet 2022, à Paris

 Horaires : 9h30-13h 14h-16h30

 40 heures en tout

 Lieu : Studio Philippe Genty 40 rue Sedaine, 75011 Paris

 

 

PUBLIC CONCERNÉ

 

Le stage s’adresse à des artistes-interprètes et à des artistes-créateurs qu’ils soient danseurs, comédiens, artistes de cirque, mimes, marionnettistes, clowns, performeurs…

 

Le nombre de participants est limité à 12.

 

TARIF ET PRISE EN CHARGE

 

La formation est payante : 400 euros.

 Elle peut être pris en charge par Pôle-Emploi et/ou l’Afdas
INSCRIPTION OUVERTE DÈS LE 11/04/2022!

 

Pour tous renseignements concernant le contenu, écrivez à :
marziagambardella@gmail.com

Pour tous renseignements administratifs, écrivez à :

motsdetetecompagnie@yahoo.com

 

 

 

AXES DE TRAVAIL

 Le travail s’articulera sur différents axes :

 -   la relation entre l’acteur, l’espace et le mouvement

 -   la relation entre l’acteur, le matériau et/ou l'objet

 -  la relation entre l’acteur/les acteurs et la marionnette

 

L’architecture de l’espace et des corps en mouvement, leur dynamique, leur musicalité seront également un axe important de la recherche.

Nous aborderons ainsi, la dramaturgie du mouvement, la densité du geste et la présence scénique.

L’objet ou le matériau eux, seront considérés comme des partenaires à part entière, avec leurs caractéristiques propres, leurs dynamiques, leurs qualités poétiques ou encore, leurs portées métaphoriques.

Notre source sera la mémoire : les souvenirs comme point de départ pour le développement d’une écriture de plateau dont la dramaturgie n’obéit pas à une narration classique, mais s’appuie davantage sur les liens inconscients qui se tissent entre chaque élément scénique.

Nous travaillerons avec les marionnettes de la Compagnie et nous nous confronterons à différents types de manipulation.

 

Dissociation, points fixes, impulse, espace de résonance… constitueront les aspects techniques de cette part du travail ; l’écoute sera la base nécessaire pour plonger dans l’art de la manipulation à une et/ou plusieurs personnes.

Dans ce travail d’exploration, nous considèrerons l’interprète comme un élément de la scène au même titre que les autres éléments en présence sur scène. La non hiérarchisation des éléments scéniques conjointement à leur maillage, permettra d’expérimenter d’autres voies possibles pour l’élaboration d’une écriture de plateau.

 

 

 

 

 

MARZIA GAMBARDELLA

 

Marzia est comédienne-marionnettiste, metteuse en scène et pédagogue en théâtre visuel / gestuel. Elle a travaillé avec de nombreuses compagnies en France (Cie Philippe Genty, les Anges au Plafond, Mots de Tête Compagnie, l’Insolite Mécanique...) comme à l’étranger (Giorgio Barberio Corsetti, Teatro delle Briciole, Teatro Nuovo Napoli, Teatro la Ribalta...). Elle a aussi une certaine expérience de la scène en tant que danseuse. Marzia a un Master en Philosophie et elle est également professeur de yoga qualifiée.

 

«  La marionnette est un outil dramatique très puissant, à la limite entre concret et abstrait,animé
et inanimé, vie et non-vie. Avec sa présence la marionnette nous raconte cet endroit.Sa figure est perturbante, ambiguë : la marionnette désigne cette frontière et la rend concrète, en nous amenant là ou les contraires cohabitent.

Dans mon travail, marionnette et marionnettiste se croisent, se chevauchent, se mélangent et convergent en ce fragile endroit, rendant visible de manière immédiate ce qui est très complexe à mettre en mot. »

 

Autour de l’année 2000 Marzia découvre avec fascination la marionnette et commence sa propre recherche sur le rapport entre manipulateur et manipulé et la frontière entre animé et inanimé.
Un nouveau monde s’ouvre... ou bien elle s’ouvre à un nouveau monde et enfin en 2009,
elle déménage en France pour travailler avec Philippe Genty.

 

Quelques années plus tard elle commence véritablement à enseigner et au cours de cette période, elle développe sa propre pédagogie. Le travail de transmission devient de plus en plus passionnant autant que le travail d’accompagnement artistique.

 

Ce qui l'intéresse, c'est un théâtre visuel dans lequel gestes, sons, images, matériaux, marionnettes donnent corps à nos sentiments, à nos contradictions, nos conflits, à ce qui nous habite: c‘est l’être humain face à lui-même. Ainsi, dans son travail, la marionnette devient un double, déclinaison et écho du marionnettiste... ou vice et versa !.

 

« Il n’y a qu’un voyage, c’est le voyage au-dedans de soi » Rainer Maria Rilke